Trouver l’origine des troubles obsessionnels compulsifs et s’en débarrasser

PSY EN LIGNE

Profitez de 10 minutes offertes sur votre première consultation en ligne.

On dénombre environ 1 million de personnes victimes de troubles obsessionnels compulsifs rien que sur le territoire français. Même si à priori il ne s’agit pas d’une véritable pathologie, ceux qui en souffrent dans le silence ou dans le secret se doutent parfois qu’ils traînent un lourd fardeau.

En dehors du fait qu’ils affectent la productivité et la concentration, ces rituels handicapants finissent par devenir des charges psychiques insoutenables. Quelle est l’origine de ces intrusions pernicieuses de gestes inutiles dans notre quotidien ?

Dans cet article, nous faisons un tour d’horizon sur les troubles obsessionnels compulsifs en abordant leurs origines, leurs mécanismes cérébraux et les moyens de s’affranchir de ce cercle vicieux.

Que comprendre des troubles obsessionnels à dominance compulsive ?

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) reposent généralement sur la présence périodique et permanente de deux types de symptômes sur un sujet : les obsessions et les compulsions. Ces deux facteurs sont assez liés.

Les obsessions sont relatives aux images et aux idées contraignantes qui surgissent de façon désagréable sur la victime. Pour s’en débarrasser, l’individu se sent obligé d’accomplir des gestes répétitifs ou rituels appelés compulsions. Afin de bien comprendre les TOC, il est primordial d’en établir la typologie.

Troubles à dominance compulsive

Les TOC sont des formes qui reposent sur des errements ou des attitudes que le sujet manifeste de façon répétitive et sans raison. Toutefois, ils sont répressibles et touchent pratiquement toute tranche d’âge. Ils se manifestent sous plusieurs formes, dont les compulsions dites de vérification.

Ils sont dits comportementaux et consistent en la répétition de comportement de lavage, de vérifications et de rituels qui impactent le comportement. Les sujets manifestent également une obsession symétrique qui leur donne une envie excessive et incontrôlée de ranger les objets dans l’ordre.

On remarque chez ces derniers le syndrome de lenteur primaire, car ils manifestent le plus souvent une extrême nonchalance.

Troubles à dominance obsessionnelle

Dans ce cas de figure, les personnes atteintes développent un souci obsédant de commettre des erreurs. Ces bévues sont souvent involontaires, à cause de leur incapacité à se maîtriser. Par ailleurs, les obsessions peuvent tourner vers l’agressivité en raison des actions répétitives qu’elles exercent.

De plus, les victimes sont parfois obnubilées par la peur d’être la source d’un malheur quelconque. En outre, elles sont obsédées par certains changements. Pour elles par exemple, l’évocation ou la présence d’un signe particulier sont susceptibles de provoquer des catastrophes.

Les troubles obsessionnels mixtes

Ici, les sujets manifestent des obsessions de contamination couplées aux compulsions de lavage. En réalité, l’obsession se déclenche à la vue d’une stimulation externe comme les déchets, l’urine, les sécrétions sexuelles, etc. L’obsession peut aussi consister en une crainte de contamination par des germes pathogènes.

Cause des troubles obsessionnels compulsifs

Concrètement, les causes de ces troubles restent encore inconnues. Néanmoins, certaines recherches ont prouvé que le déséquilibre du fonctionnement du cerveau peut en être une cause. Elles identifient le stress, les troubles de la personnalité comme des facteurs psychologiques qui peuvent être à l’origine des troubles obsessionnels compulsifs. D’autre part, les facteurs environnementaux et génétiques jouent également un rôle dans la genèse de cette maladie.

Quels sont les traitements préconisés ?

Lorsqu’un individu est atteint de ces troubles, la psychothérapie demeure l’alternative idéale. Le traitement de ces troubles repose également sur la prise de certains médicaments tels que les antidépresseurs. Ces derniers sont très efficaces contre les obsessions, car ils améliorent l’état de la plupart des patients.

PSY EN LIGNE

Profitez de 10 minutes offertes sur votre première consultation en ligne.

0 commentaires

Autres articles sur la psychologie

PSY JOIGNABLE 7J/7